Make your own free website on Tripod.com

Histoire des Fraternités

La communauté des Petits Frères et des Petites Soeurs de l'Incarnation, qui compte actuellement une centaine de religieux haïtiens regroupés en 16 fraternités, a été fondée en 1976 et en 1985 dans les environs de Hinche (Centre de Haïti).

Leur mission est de "devenir paysan avec les paysans", à la suite de Jésus. Ils sont implantés actuellement dans 6 diocèses du pays: Hinche, Port-au-Prince, Les Cayes, Jérémie, Jacmel, Fort-Liberté, et aussi à Santo Domingo (voir la carte).

La carte des FraternitésHaïti, ce pays-roseau, montre encore à la face du monde la force historique du pauvre. C'est le peuple saint de Dieu, sacrement de la faiblesse et de la puissance salvatrice et libératrice de Dieu, sacrement de la justice de Dieu, c'est à dire de sa miséricorde ajustée à tous les hommes et signe efficace de son pardon et de sa non-violence.

Haïti se sait, plus que tous les autres peuples de la terre, aimée et chérie de Dieu parce qu'elle est justement l'un des plus pauvres. Sa pauvreté est une richesse. Elle se sait aimée et chérie du Père qui ne saurait abandonner ses enfants.

Une ancienne maison paysanneLa paysannerie haïtienne (plus des 3/4 de la population nationale) est l'une des plus défavorisées du monde. Refoulé dans les montagnes ou les parties peu fertiles des plaines, le paysan pauvre pratique depuis des siècles une agriculture de subsistance tout à fait rudimentaire, qui produit de moins en moins, alors que la compétitivité règle de plus en plus les rapports économiques. Le désespoir le pousse souvent à l'exode vers le centre le plus proche, ou vers la capitale, où il va peupler les bidonvilles insalubres. Les plus audacieux vont parfois jusqu'à tenter l'aventure de la mer ou de la frontière haïtiano-dominicaine, aventure qu'ils paient plus d'une fois de leur vie.

La bourrage à traction animaleDans une société où la misère de tout ordre, richesse trop grande comme misère innommable, déshumanise l'homme et la femme, des hommes et des femmes de relation avec Dieu deviennent une urgence et une nécessité vitales. La proximité très grande avec Dieu est l'élément stable, harmonieux et équilibré de l'homme et de la société.

Redonner espoir au paysan, lui donner goût à la vie, le réconcilier avec son milieu: telle est notre ambition. Pour y parvenir, il nous faut être de vrais témoins de la vie, de l'espérance et de la liberté. Associant le travail et la prière, le sens du service et la recherche à long terme d'une certaine auto-suffisance pour nos fraternités: nous faisant solidaires dans le besoin, mais aussi dans la poursuite d'un idéal de dignité matérielle et morale. Nous nous efforçons d'être vraiment "sel et lumière", serviteurs et servantes dans le Christ et pour le Christ.

Un petit groupe de PFIUn petit groupe de PSI

 

 

 

 

 

 

[Accueil] [Table des Matières] [Histoire] [Biographies]
[Charles de Foucauld] [Haïti] [Projets] [Informations] [Liaisons]